CONTEXTE

La Loi française du 13 juillet 1992, relative à la modernisation de la gestion des déchets, a institué la mise en place de Plans départementaux d’élimination des déchets ménagers et assimilés.
Dix ans plus tard, sous l’impulsion d’une Circulaire ministérielle de 1998, une deuxième génération de Plans voit le jour.

Celui du département des Alpes de Haute Provence n’a pas encore été adopté. Il est soumis à enquête publique et a pour objectifs :

  • La réduction de la production de déchets ;
  • La limitation du transport ;
  • L’organisation du traitement des déchets.
 
           En juin 1992, la conférence de Rio a attiré l'attention mondiale sur la nécessité d'un développement écologiquement rationnel et a abouti à une déclaration : la déclaration de Rio sur l'environnement et le développement qui énonce 27 principes définissant les droits et les responsabilités des Etats dans ce domaine.

         Enfin, face à la crise climatique et écologique, le 21/05/2007, le Président de la République Française a initié le Grenelle de l'environnement qui se décline avec la mise en oeuvre de 6 chantiers majeurs :

  • l'amélioration énergétique des bâtiments ;
  • l'évolution des infrastructures de transports ;
  • la réduction des consommations d'énergie ;
  • la préservation de la biodiversité ;
  • la lutte contre les nuisances sonores et lumineuses ;
  • la gestion durable des déchets.

         
      
La Communauté de Haute Provence cherche à atteindre les mêmes objectifs mais voit une nécessité d’aller au-delà en matière de valorisation des déchets et des ressources naturelles (Eau – Air – Soleil) et d’innovation dans ses domaines.




OBJECTIF

L'objectif principal du projet est de démontrer de nouvelles approches et méthodes liées aux déchets ménagers, au recyclage des déchets, aux économies d'énergies et à la qualité de l’eau et du sol.

Il s'agit d'un processus lent qui nécessite un changement de mentalités et de comportements.